• LES CATHERINETTES

     

    Le 25 Novembre, jour de la Sainte Catherine,
    on fête les Catherinettes,
    c'est-à-dire les jeunes filles
    ayant dépassé l'âge de 25 ans sans être mariées.
    La tradition...

    particulièrement dans les maisons de couture
    et les magasins de mode,
    veut qu'on leur confectionne

    des chapeaux extravagants qu'elles porteront
    tout au long de cette journée.
    *
    A l'origine de cette tradition,
    il y a la vie légendaire de Sainte Catherine.
    La vie de Sainte Catherine d'Alexandrie
    est tout à fait édifiante, puisque cette sainte
    fut à la fois vierge, martyre et docteur de l' Église,

    ce qui lui vaut d'être représentée avec 3 auréoles
    :
    - La blanche des vierges
    - La rouge des martyres
    - La verte des docteurs
    Elle ne se contente pas non plus
    d'être la sainte patronne des filles à marier,
    mais aussi celle des prêcheurs et des philosophes.

    C'est sa vie exemplaire qui lui vaut
    tout ces honneurs :
    originaire d'une famille noble d' Alexandrie,
    Catherine se convertit au christianisme
    à la suite d'une vision.
    L'empereur Maxence, qui persécutait les Chrétiens,
    lui proposa de renoncer à sa foi en échange
    d'un mariage royal.

    Catherine refusa et allégua
    qu' elle avait contracté avec le Christ
    un mariage mystique.
    On raconte qu'elle tint tête à toute une armée
    de philosophes qui lui avaient été envoyés
    pour lui démontrer la fausseté de sa foi
    et réussi même à les convertir.
    L'empereur la condamna à mourir

    du supplice de la roue.
    La légende dit que la roue se brisa miraculeusement
    et qu'elle fut donc décapitée
    vers l'année 310, un 25 novembre.
    *
    Son refus de se marier explique
    tout naturellement pourquoi Sainte Catherine
    est la patronne des filles célibataires.

    L'expression "coiffer Sainte Catherine"
    qui signifie ne pas être mariée
    l'année de ses 25 ans s'explique par
    une tradition qui remonte au XVIème siècle.
    En effet, à cette époque,
    on renouvelait la coiffure de la statue de la sainte
    dans les églises, et c'était
    les jeunes femmes célibataires

    entre 25 et 35 ans qui
    se chargeaient de cette tâche.
    Il faut savoir que les hommes célibataires
    ont eux aussi leur saint patron
    en la personne de Saint Nicolas :
    en effet, tout comme on, dit
    "coiffer Sainte Catherine"
    pour les filles,

    on dit "porter la crosse de saint Nicolas"
    pour les garçons

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :